AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

«Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Diplomate
Messages :
61
0
Gestion des comptes :
MessageSujet: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ? Lun 28 Jan - 17:53

Ambrelle rejoignit son bureau trônait au centre de la salle, dans la pièce adjacente à sa chambre, et s'installa sur la chaise de cuir. Elle avait reçut du courrier. Après avoir rapidement parcourut les premières lettres, toutes particulièrement inintéressantes, elle tomba sur une feuille dont le sceau attira son attention :



    May Lenn Hayabusa ~ Eira


    A l'attention réservée des :
    Diplomate Suprême Valmar Mhanaxar,
    Diplomate Ambrelle,
    de la respectable Guilde des Diplomates



    Que l'étoile de la Mère annonce des jours paisibles pour les nations.


    Suite à l'entrevue avec Dame Ambrelle, le Conseil Selvaner s'est regroupé pour échanger autour de votre proposition, soit de mettre notre force armée à disposition de la Guilde.

    Cette proposition nous a ravi, par la confiance que vous placez en notre humble nation. Vous n'êtes pas sans savoir que la grande Guilde noue rarement des accords  pour elle-même, et nous sommes honorées que vous nous ayez choisi pour une tache de cette importance.

    Les débats nous ont mené à la conclusion qu'une telle décision ne pouvait être acceptée par Alcandor. Les Selvaners sont un peuple de nature libre et indépendante. Cet engagement n'étant pas absolument nécessaire, je me dois de le refuser. Notre honorable pays perdrait son indépendance en se liant à la Guilde, et celle-ci serait à son tour liée. Par essence, la respectable Guilde est neutre en toute relation diplomatique et n'a jamais fait allégeance à quiconque. Il en est de même pour mon peuple.


    Puisse la Liëtar guider encore longtemps vos pas dans la voie de la sagesse, et vous offre des jours favorables.


Ambrelle lut la lettre avec attention. Quelque part, l'eira n'avait pas tout à fait tort : la guilde des diplomates ne devait pas s'engager politiquement, elle était neutre et se devait de le rester. Cependant, pour la naine cela ne faisait pas une grande différence. Les ordres étaient les ordres et elle se devait de les appliquer, qu'ils soit intelligents ou non.

Le protocole aurait voulu qu'Ambrelle aille faire son rapport à Valmar, le diplomate suprême, mais elle n'en avait pas réellement envie. Il allait la sermonner sûrement, ou user de son pouvoir charismatique de seyron pour la persuader de convaincre l'eira par exemple. Elle s'empara donc d'un papier à lettre, d'une plume, apposa sur propore sot - deux haches représentant la hache d'or de la famille naine dont elle est issue- et inscrivit :



    Valmar Mhanaxar ~ Diplomate Suprême
    Ambrelle ~ Diplomate


    A l'attention réservée de :
    Eira May Lenn Hayabusa,
    Palais de l'Eira, Lhune, Alcandor



    Que la paix rayonne à chaque instant, sous l'oeil maternelle de la Liëtar.


    Suite à votre lettre, la Guilde des Diplomate s'est concerté et a décidé, d'un commun accord, qu'elle respectera la sage décision du Conseil Selvaner.

    Il est vrai que la Guilde des Diplomate s'implique très rarement, car il est de son devoir d'être politiquement neutre. Cependant, le service que nous demandons à votre noble peuple est purement défensif et préventif.

    Les évènements auquels Telhessia est actuellement confrontée sont quelque peu déconcertants mais je ne souhaite pas tous les évoquer avec vous pour le moment. Un en particulier à attirer notre attention :

    La montée au pouvoir, certes légale de part les élections, du Parti Technologiste à la tête de Shenoraa ne sont qu'un début. Nous tentons depuis quelques temps de contacter le Parti conservateur afin de les persuader de reprendre le pouvoir mais en vain. Nous n'avons aucune réponse et les quelques Diplomates ayant réussi à s'infiltrer dans ce parti insistent pour dire que les Humains, fidèles à leur coutumes, refusent d'entendre parler d'autres élections présidentielles que celles initialement prévues, peut importe les actes du parti au pouvoir.  C'est tout d'abord pour cela que nous vous demandons assistance : la Guilde des Diplomates ne peut se permettre d'engager espions et assassins et ses membres ne sont nullement entraînés pour ce genre de prestation. Cependant, nous avons eut vent de l'efficacité d'assassins humains -que nous ne pouvons nous permettre d'engager- et des espions selvaners, notamment d'un certain Leym Hagden et de ces nombreux haut-faits.

    Nous comprendrons que le Conseil Selvaner refuse à nouveau notre demande d'assistance cependant, permettez nous de demander alors seulement de la considération pour les faits évoqués. Il nous semble qu'une discution, au moins, s'impose pour décider, avec l'avis des autres Pays tels que Mailëandor également s'ils le désirent,  des mesures à prendre.


    Que l'aura bienveillante de la Liëtar illumine votre vie et vous garde de l'ombre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eira
May
Messages :
589
0
Gestion des comptes :
RP ? Contacter par MP
Présente
MessageSujet: Re: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ? Sam 16 Fév - 20:38

Sur son bureau trônait encore et toujours une monstrueuse pile de paperasses diverses et variées. La jeune Eira avait beau, tous les jours, s'y attaquer, de nouvelles feuilles, lettres et même petits coffres se rajoutaient continuellement. Et puis il fallait avouer que l'envie n'y était pas. La plupart demandaient juste l'apposition de son sceau, mais elle se voyait mal le faire machinalement, sans lire ce qui était inscrit. Elle l'avait fait une fois où elle était débordée. Et réparer les pots cassés lui avait valu plus de soucis qu'autre chose. Mais, aujourd'hui, en dehors de tous ces feuillets administratifs, une lettre était posée en évidence, au milieu de la surface libre. May reconnu tout de suite le papier si particulier utilisé par la Guilde. Avec un peu de chance...

Lettre de la Guilde:
 

May Lenn parcourut la lettre avec attention. Le langage était très formel et officiel, ce qui était normal. Après tout, en diplomatie, il fallait toujours rester extrêmement courtois. Quitte à cacher des mots derrière les mots. Et tant pis si le lecteur ne savait pas lire entre les lignes. La lettre, si elle se concentrait, portait un parfum plutôt féminin. Elle soupçonnait donc Valmar de ne pas l'avoir écrite de sa main. Mais après tout, ça n'avait pas d'importance, et elle avait d'autres problèmes à régler que ce genre de futilités.

Prenant un parchemin de Litomenath, une ville tournée essentiellement vers la papeterie et dont les meilleurs artisans étaient un couple de Selvaners ratons-laveurs, elle le lissa avec application, avant de tremper sa plume dans l'encre noire et de l'apposer sur le papier.

May Lenn Hayabusa ~ Eira


A l'attention réservée des :
Diplomate Suprême Valmar Mhanaxar,
Diplomate Ambrelle,
de la respectable Guilde des Diplomates



Que la Liëtar bénisse vos paroles.

Ces évènements sont effectivement d'une certaine importance, et les relations entre les pays de notre belle Telhessia semblent malheureusement se dégrader. Nous pensons donc également qu'il convient d'en discuter afin d'éviter un conflit non souhaitable afin de préserver cette paix que la Grande Mère nous offre.

Comme vous ne pouvez l'ignorer, notre pays est actuellement en échanges diplomatiques très soutenus avec Shenoraa afin de régler cette situation conflictuelle en nos deux nations. Néanmoins, nos divergences semblent s'accentuer avec le temps, la Liëtar nous en soit témoin. Le passé est, semble-t-il, lourd à porter pour nos citoyens, et les guerres récentes ne sont que des circonstances aggravantes.

L'arrivée au pouvoir du parti Technologiste, avec à sa tête ce mystérieux Dream Men'iil n'est qu'un fait de plus nous montrant le manque de jugement des Humains. Même si cela semble parfaitement légal, le gouvernement est corrompu en son cœur. Les Partis même, qui se présentent toujours si unis, se détruisent de l'intérieur par nombre complots et conjurations rarement mis au jour. La population, qu'elle soit aveuglée ou qu'elle ne se sente tout simplement pas concernée, ne réagit pas. Peut-être est-ce l'ordre établi et naturel chez les Hommes que d'en vouloir toujours plus et de mépriser son prochain ?

Le Conseil Selvaner ne sait que penser de ces agissements, et nous nous demandons depuis for longtemps si une intervention serait nécessaire. Nous avons déjà eu pour cela recours à l'aide de l'honorable Guilde des Diplomates, et si cela a apaisé les tensions, ce ne fut que temporaire. Le régime Humain semble malheureusement pourri jusqu'à la moelle... Mais la question que nous sommes en droit de nous poser est la suivante : Pouvons -nous vraiment intervenir dans les affaires d'un autre peuple qui ne nous concerne en rien ?

Si nous décidons d'une action, l'accord de la vénérable Guilde ainsi que le soutien des autres nations sera nécessaire, en dehors de quoi nous ne ferions que nous abaisser au niveau d'oppresseur se prétendant justicier. Ce n'est pas ce que désire le peuple Selvaner, et ce n'est pas ce que nous déciderons.

Que les flammes de la Très Grande Mère illumine votre route et éclaire vos pensées.


Code de ma lettre:
 

_________________
May Attack !:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Diplomate
Messages :
61
0
Gestion des comptes :
MessageSujet: Re: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ? Dim 3 Mar - 11:24

(Merci pour le code de ta lettre May Lenn mais j'ai remarqué que je pouvais le récupéré en faisait "Citer". Ainsi, tu ne seras pas obliger de le remettre sous forme de code à la fin de chaque message.)

Ambrelle entra dans son bureau et claqua la porte avec humeur. Pourquoi Valmar lui refusait-il ce poste de Diplomate Renommée ? Elle avait accompli tant et tant de missions pour en arriver là. Elle était arrivée dans la guilde à l'âge de dix ans et ne l'avait pas quitté depuis. Elle avait maintenant vingt-quatre, cela faisait donc douze ans qu'elle servait avec dévotion les intérêt de la noble Guilde des Diplomates. Elle avait accomplit des centaines de missions, du simple transport de messages aux négociations avec des dirigeants. Certes elles n'avaient pas toujours abouti à quelque chose mais elle avait tout de même accompli beaucoup de missions que la plupart des Diplomates. Et pourtant Valmar se refusait à la faire passer au grade supérieur.

La jeune femme naine tempêta durant de longues secondes tout en parcourant la majestueuse pièce de long en large puis se dit que tout cela ne servait à rien. Pour devenir Diplomate Renommée, un seul choix s'offrait à elle : trouver un accord qui avantage à la fois l'Eira (car sinon elle ne le signerait jamais) et la guilde. Ainsi son père serait forcé de reconnaître qu'elle méritait amplement ce titre.
Lettre de l'Eira:
 

Ambrelle se cala confortablement au fond de son siège, attrapa une plume, un encier et une feuille blanche. Elle commença par appliquer son sceau et marquer l'adresse de l'Eira d'une écriture délicate avant d'inscrire ses pensées, prenant une nouvelle fois la voix de la guilde toute entière pour appuyer ses propos.


Valmar Mhanaxar ~ Diplomate Suprême
Ambrelle ~ Diplomate
de la Guilde des Diplomates


A l'attention réservée de :
Eira May Lenn Hayabusa,
Palais de l'Eira, Lhune, Alcandor



Que la Déesse honore votre sagesse et votre clairvoyance.

La question que vous vous posez, noble Eira, est parfaitement légitime et partagée par la Guilde des Diplomates. Mais après maintes et maintes réflexion, la Guilde est parvenu à cette conclusion : les différentes Nations peuvent certes envoyer espions et autres services de renseignement mais elles ne peuvent pas agir directement. Seule la Guilde le pourrait de part sa position neutre au sein de la politique de Telhessia cependant son implication directe serait contraire à ses valeurs fondamentales.

Les plus grands Diplomates de la Guilde se sont donc concertés ont d'abord pensé demander aux grandes nations, telles que Mailëandor, Alcandor et éventuellement Alfaria et Azgal, de se réunir afin de décider ensemble des mesures à prendre. Seulement ce n'est qu'après qu'une autre possibilité s'est offerte à nous.

Nous savons que le très puissant Talisman d'Elinfar décuple les capacités mentales du porteur. Si nous l'avions nous trouverions très probablement une solution qui ne nous était pas apparu jusque là. Nous pourrions aussi l'utiliser pour donner aux Seyrons possédant des pouvoirs d'influence -comme la très humble Magda Nalvath dont les pouvoirs ont fait l'objet de nombreux récits vantant leurs puissance et leur force d'influence- afin de rallier quelques Humains influents -tel que le Maître Technologiste lui même- à notre cause.

Peut importe la façon dont nous l'utiliseront, le Talisman d'Elinfar est sûrement la seule chose actuellement sur Telhessia capable de ramener la paix et la raison. La Guilde pense donc que la priorité est de retrouver ce joyau et de le ramener à bon port et d'organiser alors une réunion regroupant les différents dirigeants (même si nous nous demandons encore s'il sera utile et nécessaire d'inviter le Maître Technologiste) afin de trouver une solution ensemble.

Que le marteau de la Liëtar vous forge un avenir bienheureux.

Ambrelle sourit puis glissa la lettre dans une enveloppe et l'amena dans une autre pièce, plus petite, où était entreposée toute les lettres à envoyer. Elle se demanda qui serait de corvée le lendemain pour amener toutes les lettres au Kal et ramener celles qui étaient destinées à la Guilde.

_________________


Dernière édition par Ambrelle le Sam 30 Mar - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eira
May
Messages :
589
0
Gestion des comptes :
RP ? Contacter par MP
Présente
MessageSujet: Re: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ? Sam 30 Mar - 0:02

(Désolée du retard, j'ai eu pas mal à faire ces derniers temps. J'espère que ça te conviendra ♪.)

La fatigue des derniers jours se faisait de plus en plus ressentir dans les muscles douloureux de la jeune selvane. Oh bien sûr, personne ne l'avait obligé à s'entraîner avec acharnement en plus de toutes les autres corvées qu'elle avait à faire, mais c'était le seul moyen qu'elle avait trouver pour décompresser un peu et ne pas partir en crise d'hystérie. Une fois de plus, elle se demanda pourquoi la Liëtar avait vu en elle une bonne dirigeante. Elle avait de plus en plus de mal à supporter l'anxiété et la tension constante autour d'elle.

May Lenn adressa une rapide prière à la grande Chimère, espérant que celle-ci la guide dans la voie de la sagesse et lui permette de supporter cette pression, avant de jeter un regard affligé à son bureau. Elle n'en aurait donc jamais fini ! La lettre de la Guilde, posée comme à l'accoutumée bien en évidence, lui redonna un peu de motivation pour s'atteler à cette tache. Elle inspira un grand coup et ouvrit le pli.
Lettre de la Guilde:
 

Les idées des Diplomates étaient des plus intéressantes. Il est vrai que l'Eira avait accordé assez peu d'attention à la disparition de la Gardienne Azaroth et du Talisman d'Elinfar et pourtant ! Celui-ci pourrait bien être la solution à tous leurs problèmes... Si jamais il était retrouvé à temps. Bien décidée à ne pas laisser passer un telle occasion, May répondit immédiatement :


May Lenn Hayabusa ~ Eira


A l'attention réservée des :
Diplomate Suprême Valmar Mhanaxar,
Diplomate Ambrelle,
de la respectable Guilde des Diplomates



Que les Ailes de la Dame élèvent votre âme.

L'idée d'utiliser le Talisman d'Elinfar afin de voir plus clair dans les dissensions entre pays me paraît excellente. Malheureusement, plusieurs obstacles se dressent sur notre route.

Tout d'abord, la Gardienne Azaroth a disparu, avec la Talisman dont elle avait la garde. Et malgré les nombreuses rumeurs qui courent à son sujet, personne ne semble savoir où elle est. Selon les informations les plus crédibles, Naphie Azaroth aurait été vue aux abords des Bois Scintillants ou encore dans l'Est d'Alcandor. Mais comment pouvoir démêler le vrai du faux ? Il est extrêmement difficile de savoir quelles informations sont véridiques.

Ensuite, si nous arrivons à retrouver la Talisman, le Grand Prêtre voudra la récupérer, et il ne laisse personne d'autre que les servants de la Liëtar l'utiliser. Il sera donc extrêmement difficile de faire admettre à cet homme totalement dévoué au culte de la Mère que la relique puisse être utilisée à des fins politiques, fussent-elles pacifiques. Il est convaincu que personne d'autre que quelques initiés ne peuvent comprendre et accéder à la lumière donnée par la Liëtar. Les personnalités politiques encore moins. Malgré ses demandes, la précédente Eira n'a même jamais pu s'approcher à moins de quelques mètre du Talisman. Je doute donc que même si nous lui apportons notre aide, Sargon Moarlis accepte de nous laisser user de son pouvoir.

Néanmoins, la recherche de la relique perdue doit devenir une de nos priorités. Nous ne pouvons laisser un cadeau de la Mère se perdre à cause d’intérêts personnels dépassés. Si nous arrivons à la retrouver, peut-être la Grand Prêtre nous accordera-t-il la faveur d'utiliser la clairvoyance du Talisman.

Organiser une réunion de façon neutre entre tous les différents pays pourrait être une autre solution, ainsi que vous l'avez dit. Si plusieurs pays se positionnent contre Shenoraa et ses dérives, nous arriverons peut-être à faire entendre raison au Sombre Maître. Mais cette réunion risque d'attirer sur nous tous l'attention de personnes mal avisées. Tant de dirigeants réunis en un endroit peuvent donner de mauvaises idées à certains. Je vous prie donc de garder la plus grande discrétion quant à ce projet pour le moment.

J'espère avoir pu vous aider à voir plus clair en ces temps troublés. Je lancerai de mon côté des actions dans l'espoir de débusquer au plus vite Naphie. La recherche du Talisman est primordiale pour la bonne entente des Peuples !

Que la chaleur du Soleil nouveau efface le gel de vos contrées.


Tout était dit. Il était temps que les choses bougent de son côté. Elles étaient restée trop longtemps en suspens, et May sentait son erreur dans le fait de n'avoir porté qu'une attention superficielle au Talisman, dont elle connaissait les pouvoirs supposés. La légende qui y était liée était d'ailleurs des plus intéressantes. Mais elle n'avait pas le temps d'y repenser maintenant. Le temps... Il lui manquait cruellement.

_________________
May Attack !:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Diplomate
Messages :
61
0
Gestion des comptes :
MessageSujet: Re: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ? Mer 10 Avr - 12:54

Ambrelle entra dans son bureau en gloussant. Depuis que Valmar avait découvert qu'elle parlait à l'Eira sans l'avertir, il était entrer dans une rage assez phénoménale et avait tenté d'exercer son pouvoir sur elle pour la faire obéir. Mais la jeune naine avait appris deux choses depuis qu'elle était ici : à résister à son pouvoir et à se rebeller.

En vérité, elle n'était pas totalement imperméable à son charisme surnaturel mais réussissait chaque fois à le contrer un peu mieux. Il avait passé des années -depuis qu'elle était à la Guilde des Diplomates en vérité- à l'utiliser contre elle pour la persuader plus aisément qu'il valait mieux l'écouter lui que n'importe quelle autre personne en ce bas monde. Désormais, elle savait repérer lorsqu'il allait l'utiliser et le contrer.

Le pouvoir de Valmar était uniquement spirituel. Elle ne savait pas exactement comment il faisait mais on aurait dit qu'il entrait dans votre esprit et faisait "supprimer" sur toutes vos idées de rébellion ou de simple contradiction. Elle avait au fur et à mesure appris à cacher les idées qui ne lui auraient pas plu dans un coin de sa tête pour qu'il ne les trouve pas. Elle n'y pensait plus et faisait comme si toutes ses pensées n'avaient jamais effleurées son esprit. Elle pensait à tout et à rien et, la plupart du temps, chantait mentalement une chanson pour faire sortir son esprit de l'intérieur de sa tête.

Aujourd'hui, elle avait enfin osé lui désobéir : elle était entré dans son bureau et avait dérobé la lettre de l'Eira, reconnaissable au magnifique sceau qui cachetait l'enveloppe.
Lettre de l'Eira:
 
Excitée par l'approbation de l'Eira, Ambrelle s'empara fébrilement d'une plume, d'un encrier et d'une feuille blanche sur laquelle elle apposa rapidement son sceau avant d'y inscrire rapidement :


Valmar Mhanaxar ~ Diplomate Suprême
Ambrelle ~ Diplomate
de la Guilde des Diplomates

A l'attention réservée de :
Eira May Lenn Hayabusa,
Palais de l'Eira, Lhune, Alcandor


Que la Mère bénisse votre clairvoyance.

La Guilde s'est penchée, suite à votre précision sur le sujet, sur les rumeurs -véritables comme extravagantes- qui courent à propos de Naphie Azaroth et de sa cachette. Moyennant quelques Taloises, nous avons fait vérifier chaque rumeurs, chaque propos par des Diplomates aguerris et nous avons la quasi-certitude que Naphie Azaroth se tenait à proximité de la chaîne de Foa il y a quelques jours, une semaine tout au plus, de cela. Ce qui réduit considérablement le champ des possibles quant à sa position actuelle. Ou elle se cache dans les montagnes, et il nous faudra alors redoubler d'efforts pour la trouver, ou elle se trouve à Alcandor, dans votre pays. Certaines sources affirment qu'elle tente de rejoindre son pays natal, Mailëandor, mais là rien ne permet de l'assurer avec certitude.

Nous nous permettons donc de vous demander une chose. Nous voudrions vous conseiller de faire en sorte que vos humbles sujets sont vigilants et attentifs et de faire en sorte qu'ils tirent quelque chose de leur attention et de leurs recherches sur Naphie Azaroth. Nous ne pouvons qu'espérer qu'une récompense les persuadent de nous aider à savoir si la Gardienne se trouve encore sur votre territoire. Mais nous devons à tout prix nous hâter. Chaque instant élargi notre champ de recherche. De plus, si Naphie Azaroth n'a pas été trouvé d'ici deux semaines, nous devrons l'élargir à Mailëandor, la Mer des Songes et les Terres Sauvages.

Il est vrai que Sargon Moarlis représente une menace -si l'on peut ainsi dire- à part entière. Nous n'avons pas réellement d'idées pour contrer ses envies tout à fait compréhensibles de mettre le Talisman en sûreté. Il a voué toutes sa vie à la Liëtar et s'est fait trahir par la Gardienne. Même si l'on doit reconnaître que ses envies de vendetta sont justifiées au plus haut point, bien que sa réaction semble disproportionnée. Mais il reste possible que Sargon Moarlis nous laisse l'utiliser afin de payer la dette qu'il aura contracté auprès des sauveurs du Talisman. Il faut donc que nous le retrouvions avant de simples aventuriers qui ne cherchent que l'aventure et le danger sans espérer autre chose que de l'argent comme récompense.

N'ayez crainte quant à notre discrétion. Dois-je vous rappeler que même vous, noble Eira, ne connaissez la localisation de notre Guilde et encore moins l'identité de ses quelques centaines de Diplomates ?

Peut-être qu'en organisant officiellement une rencontre de politesse et en invitant un grand nombre de courtisans nous pourrions masquer nos véritables desseins au peuple ?

Nous espérons également que ces affaire se finiront dans la paix et le calme et que l'équilibre politique et social de Telhessia sera maintenu.

Que la Liëtar éclaire votre avenir de son feu bienveillant.

Elle avait peut-être exagéré sur certains détails, comme le nombre de Diplomates dans la Guilde qu'elle ne connaissait pas exactement, mais l'ensemble lui parut correct.

Ambrelle cacheta l'enveloppe et la porta au Bureau des Messages afin qu'elle soit portée au Kal et redistribuée vers le Palais de l'Eira.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eira
May
Messages :
589
0
Gestion des comptes :
RP ? Contacter par MP
Présente
MessageSujet: Re: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ? Lun 29 Avr - 20:03

Malgré les ordres qu'elle avait fait donner à la garde et au guet, la recherche de Naphie Azaroth piétinait... Les quelques poignées de Taloises de bronze destinées à inciter ses chers citoyens à délier leur langues, n'avaient mené à rien. Les gens d'arme n'étaient pas forcément les mieux reçus et comment savoir s'ils devaient accorder plus de valeur à telle ou telle rumeur ? May Lenn sentait qu'elle n'irait pas loin. Retrouver cette stupide Elfe revenait à chercher une gemme dans une forge Naine ! Et pourtant, le Talisman était tellement important ! On ne pouvait pas le laisser se perdre dans la nature pour des raisons aussi égoïstes et surtout obscures. Parce que oui, le plus petit gosse des rues mal famées d'Ilildril connaissait la vendetta que Naphie avait décidé d'entreprendre contre le Grand Prêtre. Mais là aussi, ce n'étaient que des rumeurs, sans doutes répétées, déformées, amplifiées et pas forcément dans cet ordre là. La Liëtar seule savait ce qui s'était réellement produit...

C'est donc des soucis plein la tête et un début de migraine lui compressant les tempes que la jeune Eira entra dans son bureau, miraculeusement rangé. Sa migraine n'était heureusement pas venue seule. La nuit blanche passée plongée dans les petits et gros problèmes d'Alcandor y était pour quelque chose.
Bah, il fallait bien profiter de ses insomnies plutôt que de gâcher du temps à se retourner dans son lit, non ?
Une seule lettre trônait au milieu de son bureau, lui annonçant à nouveau du travail. Mais pas forcément des plus déplaisants.

Lettre de la Guilde:
 

Les informations que lui fournissait la Guilde éclairait la situation sous un jour nouveau. La Guilde avait une influence extrêmement plus étendue que la sienne, "pauvre petite Eira, régnant maladroitement sur un lopin de terre". C'était un peu vexant mais tant pis, seuls les résultats comptaient. En lisant le nombre de diplomates, May ne put s'empêcher de ressentir un pointe de scepticisme. Que la GD puisse rassembler plusieurs centaines de membres triés sur le volet paraissait légèrement improbable, mais qu'importe ! Tout le monde exagère un peu non ? Sur cette pensée, la jeune femme saisit son porte-plume et son encrier ainsi qu'un parchemin, inspira un fois et trempa la plume dans l'encre indigo.


May Lenn Hayabusa ~ Eira


A l'attention réservée des :
Diplomate Suprême Valmar Mhanaxar,
Diplomate Ambrelle,
de la respectable Guilde des Diplomates



Que les Peuples rendent hommage à votre clairvoyance

Vos investigations ont portés leurs fruits, comme on pouvait s'y attendre de votre part. Nous savons donc de façon presque certaine ou se trouverait Naphie, et donc le Talisman d'Elinfar. C'est une grande avancée dont nous saurons faire bon usage. Les Diplomates devraient peut-être envoyer quelque uns de leurs membres à la recherche de Naphie. Prenez cela comme un conseil exterieur, mais si vos rangs sont forts de quelques centaines de membres, je doute qu'il soit gênant de détacher quelques membres dans ce but.

Quant à rejoindre sa terre natale, cela me paraît fort improbable, étant donné l'altitude à laquelle sont les quelques cols praticables dans les montagnes, surtout à cette saison, fort peu propice à l'exploration d'un territoire qui, somme toute, doit lui paraître peu hospitalier. Au Nord, les neiges commencent à fondre, rendant les chemins dangereux et au Sud, la plupart des torrents sont si violents qu'il faudrait être fou ou terrorisé pour songer à les traverser par quelque moyen que ce soit.
Cependant, tenant compte du fait qu'elle n'est pas Gardienne pour rien et que le Talisman lui prêterait ses pouvoirs, nous ne pouvons exclure aucune piste. J'enverrais donc un message à la Reine des Elfes Sylmarinn DuNomenàr pour lui suggérer de surveiller plus étroitement sa frontière occidentale.

Je pense également entamer le dialogue avec le Grand Prêtre, dans l'espoir de négocier avec lui les termes d'un accords. Mais il faudra, je suppose, que toutes les nations se sentant impliquées fasse de même, étant donné que je ne peux certainement pas parler au nom de tous. Nous verrons bien ce qu'il pense de cette affaire, et cela nous permettra de dépasser le stade de ces simples spéculations. Peut-être apportera-t-il des explications au sujets de cette mystérieuse vengeance qui a poussé Naphie à dérober la relique.

Il faudrait décider d'un lieu neutre pour cette rencontre. Nous pourrions peut-être en faire une sorte de soirée, à laquelle seraient représentés chaque peuple, voire même chaque catégorie sociale. Dans une limite d'un certain nombre d'individus par nation, bien entendu, il serait mal avisé qu'un trop grand nombre de personnes aux desseins différents soient rassemblés dans un même lieu. Ceci devrait sans doute rester l'affaire de chaque peuple. La sécurité reste aussi une question importante dont il faudra traiter en commun avec d'autres dirigeants. Cette affaire dépasse de loin une simple discussion entre la très respectable Guilde des Diplomates et Alcandor.

Puisse l'étoile de la Mère illuminer vos coeurs

Ayant apposé le point final à la lettre, la jeune femme se relut. Tellement de chose ne dépendaient plus uniquement d'elle ! Beaucoup des problèmes dont ils discouraient étaient devenus ceux d'une grande partie du continent. Que pouvait-elle faire face à cela ?

_________________
May Attack !:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Diplomate
Messages :
61
0
Gestion des comptes :
MessageSujet: Re: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ? Sam 11 Mai - 19:45

Ambrelle pesta une nouvelle fois. Décidément, aujourd'hui n'était pas son jour. Certes, elle aurait du être contente car elle avait réussi à être à être chargé de l'affaire "Talisman d'Elinfar" mais cela entraînait une rupture de sa routine et la jeune naine détestait ça.

Son bureau, si ordonné et épuré d'habitude, était maintenant jonché de lettres et réclamations en tout genre. Certaines étaient des papiers l'informant des personnes s'étant lancées à la poursuite de Naphie, d'autre étaient de diverses réclamations qu'elle était sensée faire entendre à Valmar. Comme quoi, être la fille adoptive du Maître Diplomate n'est pas rose tous les jours.

Elle commença à tout ranger soigneusement lorsqu'elle aperçut une lettre portant un sceau quelque peu intéressant: le tigre de l'Eira.

Lettre de l'Eira:
 

Ambrelle s'en voulait un peu de n'avoir pas remarqué que les cols était impraticables à cette époque et que Naphie ne pouvait donc pas rejoindre Mailëandor mais le reste de la lettre de l'Eira semblait penché en sa faveur.

Il était vraiment cependant que May Lenn Hayabusa ne pouvait parler au nom de toutes les nations. La guilde des diplomates non plus ne le pouvait pas, mais elle pouvait parler au nom de la Paix. Peut-être que cela aussi pouvait avoir de l'importance aux yeux de Sargon Moarlis.

Peut-être qu'elle irait lui parler elle-même mais peut-être valait-il mieux qu'elle confie la mission à un diplomate renommé. Parce que Sargon ne serait sûrement pas différent des autres et qui écouterait la simple diplomate qu'elle était ?

Mais l'eira avait raison lorsqu'elle disait que tout le monde devait en parler, ensemble. Mais Ambrelle ne pouvait pas parler à tous les dirigeants en même temps, tout en continuant de masquer ses desseins à la guilde, qui continuait de lui confier des missions. De piètre importance certes mais elle se devait de les accomplir tout de même.

Plume en main, elle commença à rédiger :


Valmar Mhanaxar ~ Diplomate Suprême
Ambrelle ~ Diplomate
de la Guilde des Diplomates

A l'attention réservée de :
Eira May Lenn Hayabusa,
Palais de l'Eira, Lhune, Alcandor


Que la Liëtar salue votre justesse,


Comme vous le savez peut-être, plusieurs chercheurs se sont lancé à la poursuite de Naphie Azaroth mais il me semble qu'aucun ne soit à la solde d'un gouvernement. Quoi que certaines sources me rapporte la présence de la princesse elfe Isil Dil'Nomenàr sur les lieux, ce qui porte à se demander si elle n'agit pas sur les ordres de la reine Sylmarinn DuNomenàr. Auquel cas il nous faudra nous dépêcher d'agir car si Mailëandor récupère le bijou pour ses propres intérêts nous risquons de ne pas réussir à le récupéré, bien que j'honore sa sagesse.

Nous parlions antérieurement d'organiser une réception à laquelle chaque nation serait conviée. PEut-être serait-il judicieux d'y inviter Sargon Moarlis ? Cependant il me semble également justifié de lui parler avant, afin de s'assurer de son soutien.

Il m'est également venu une autre idée sur notre réaction fasse au potentiel refus du Grand Prêtre. Je vous parlais il y a peu des seyrons possédant des pouvoirs d'influence. Certes nous pourrions les utiliser contre le maître du parti technologiste humain mais nous pourrions également requérir leurs services afin de persuader plus aisément Monsieur Moarlis de se rallier à notre cause.

Cependant, je pense qu'il nous ai important de garder à l'esprit que notre objectif principal pour le moment est le talisman d'Elinfar et ses pouvoirs fabuleux, capables de ramener la paix sur notre continent.


Que votre bonté vous soit rendue ...

Ambrelle hocha la tête, satisfaite. Elle espérait que bientôt le Talisman leur serait rendu et que la Paix une fois revenue sur Telhessia elle pourrait enfin accéder au poste de diplomate renommée qu'elle affectionnait tant.

Voulait-elle ainsi prouver à son ancienne famille qu'elle valait réellement quelque chose ? C'était probable mais maintenant qu'elle faisait partie de la guilde, sa famille ne devait plus avoir d'importance à ses yeux. Sa seule famille maintenant était maintenant les diplomates qui sillonnaient le pays en quête de la paix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eira
May
Messages :
589
0
Gestion des comptes :
RP ? Contacter par MP
Présente
MessageSujet: Re: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ? Sam 22 Juin - 15:25

Par les crocs de la Chimère,  c'était un crime d'être obligée de rester enfermée alors qu'un si magnifique soleil illuminait les rues de Lhune. Personne n'avait donc pitié d'elle dans ce château, pour qu'on la force de la sorte à tamponner des ordres de mission  toute la matinée ? Elle en avait presque mal au bras. Bon, calme toi May ! Ça pourrait être pire, le soleil brille... même si tu ne peux pas en profiter ! Qu'elle était agaçante cette voix dans sa tête qui lui rappelait à tout moment de la journée à qu'elle point sa vie était pathétique. Il ne fallait pas se demander pourquoi ils offraient une prime aux parents des futurs Eiras. C'était juste le pire métier du monde ! Enfin, du moins c'est se qu'elle pensait lors de ces journées où le monde entier semblait prendre un malin plaisir à gâcher le moindre de ses actes. Insupportable.

Mais elle n'avait pas le choix, comme d'habitude... Et ce fichu soleil n'était même pas à son apogée ! Elle sentait qu'elle allait finir par péter les plombs. Et cette saleté de Gardienne qui se planquait on ne sait où dans la Chaîne de Foa ! Elle ne l'aidait pas, elle non plus ! Mais d'un certain côté, elle se sentait compatissante. Être la Gardienne du Talisman ne devait pas être le fardeau le plus léger à porter. La jeune Eira comprenait qu'elle ait fini par craquer, d'une manière ou d'un autre, même si elle n'était pas au courant de ce qui avait bien pu pousser un Elfe aussi respectable à commettre un acte aussi absurde. C'est sur cette pensée qu'elle s'assit à son bureau et se saisit du premier papier d'une trop haute pile. Une lettre. De la Guilde. May se demanda une seconde si elle en était contente avant de décréter que de toute façon, ça ne pouvait pas être pire.
Lettre d'Ambrelle:
 

May soupira. Pour l'instant, elle avait plus l'impression que leur discussion commençait à tourner en rond. Les actions qu'ils envisageaient comprenaient tellement de paramètres extérieurs à présent. Elle se devait bien sûr de répondre, mais la plupart des choses ne dépendaient plus uniquement d'eux. Récupérer le Talisman par exemple. L'Eira n'allait pas y aller en personne et elle avait déjà fait tout son possible. Quant à l'organisation de cette réunion, il était temps de mettre les autres nations au courant. La Guilde et Alcandor ne pouvaient pas tout gérer seuls. La jeune femme se devait de faire part de ces réflexions au Diplomate qui lui répondait, quel qu'il soit.



May Lenn Hayabusa ~ Eira


A l'attention réservée des :
Diplomate Suprême Valmar Mhanaxar,
Diplomate Ambrelle,
de la respectable Guilde des Diplomates



Que votre Valeur soit saluée.

Malgré les forces dont je dispose, je me dois de reconnaître qu'actuellement, je ne peut faire plus dans la recherche du Talisman. Nous avons déjà envoyé nos gens à la recherche de l'artefact, et nous ne pouvons pas faire plus dans la conjoncture actuelle. Prions la Liëtar pour qu'elle nous accorde l'honneur de pouvoir obtenir le Talisman d'Elinfar sans trop de difficultés et pour que le vénérable Grand Prêtre ne s'opose pas à son utilisation. Je songe néanmoins à envoyer un pli à la Reine Sylmarinn DuNomenàr afin de l'informer de la présence de la Princesse Isil dans les montagnes alcandoroises. Si elle l'a envoyé intentionnellement, elle saura que le royaume selvaner est au courant des faits et gestes de l’Héritière. Dans le cas contraire, et bien elle apprendra où celle-ci a encore fugué.

Quant à l'organisation de cette réunion, il me semble que cela ne dépend plus uniquement d'Alcandor et de la Guilde. Les autres nations doivent avoir leur mot à dire dans l'organisation. Je pense notamment aux Familles Naines qui doivent en discuter en Conseil avant de prendre une décision. Je remets donc cela entre vos mains expertes. Quant à la présence de Sargon Moarlis, en tant que notable et représentant du culte de la Mère, elle me semble indispensable. Si toutes les nations se liguent contre lui, il n'aura sans doute pas d'autre choix que de plier et de se ranger à son avis.
L'aide des Seyrons pourrait également être précieuse, malheureusement, aucun n'est sous ma juridiction.

Que les flammes du Phénix vous illuminent.

[Désolée du retard ^^'... On en reste là ou tu veux continuer ?]

_________________
May Attack !:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: «Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ?

Revenir en haut Aller en bas
«Paix et Indépendance» Jusqu'où irons-nous pour elles ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» " Les histoires qu'on aime le plus vivent en nous pour toujours." Avec Lumen...
» Zeït. « Mourir c'est revivre, alors je te tuerai jusqu'à la fin, pour que tu puisse voir un autre lendemain. »
» Athala + Nous tombons toujours pour mieux apprendre à nous relever ;
» Tournoi seine maritime
» le quart d'heure de gloire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Telhessia :: Territoires Neutres :: La Mer des Songes :: Le Kal-