AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: L'histoire sans fin Dim 23 Juin - 12:16

Rappel du premier message :

Vous connaissez peut-être ce petit jeu sympa mais pour ceux qui ne connaissent pas le principe, le voilà :
Le but (si s'en est vraiment un ^^') est simple : écrire une histoire ! Je commence par écrire une phrase ou un groupe de mot, comme par exemple "Ce matin un lapin..." et quelqu'un de poster en continuant la phrase "Ce matin un lapin croisa un chasseur..." et ainsi de suite une histoire plus ou moins étrange prendra forme !
Lorsque vous n'avez plus rien à rajouter, n'hésitez pas à lancer une nouvelle histoire !
Bref voici la première histoire :
Il était une fois un griffon ...:
 
Et voici le début de la seconde : C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Isil Dil'Nomenàr le Mer 3 Juil - 12:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Jeu 27 Juin - 20:12

Il était une fois un griffon, mais pas un griffon ordinaire : le pauvre était tout rose. Aussi, il s'habillait tous les jours avec une combinaison couleur crème pour paraître normal et pouvoir danser la macarena avec tous ses amis les chimères et les centaures. Il connaissait aussi une très jolie tarte à l'abricot qui était malheureusement très peu causante. Il l'avait rencontrée dans un arbre à saucisse, tout près de l'habitat des sirènes volantes, et leur première rencontre avait marqué sa mémoire car la tarte semblait si heureuse dans les branches de cet arbre à saucisses ! Il lui avait donc adressé la parole timidement, en ces termes :

"Si votre fruitage se rapporte à votre pâtage, vous êtes la cerise sur le gâteau de ce bois charcutier !"

La tarte avait rougi de plaisir peut-être mais ne lui adressa pas le moindre, mot, se contentant de cuire tranquillement. Le griffon la ramena donc chez lui, une très jolie petite maisonnette perchée dans un arbre à l'intérieur d'une caverne. La tarte, qui était décoratrice d'intérieur, s'anima soudain à sa vue et commença à repeindre les murs dans différentes couleurs moins "morbides" à son goût : framboise par ici, citron par là et quelques petites touches de pomme et d'orange pour finir. Autant dire que le résultat était coloré. On aurait dit qu'un arc-en-ciel était passé par là et avait décidé de refaire une salade de fruits. Pour le griffon, cela ressemblait plus à son pire cauchemar et lui rappelait l'horrible couleur de son pelage. Mais peut être qu'elle pourrait redécorer son pelage aussi ! Et c'est ainsi que le griffon se retrouva à se déshabiller pour la tarte. Il ôta son manteau, puis ses chaussettes et enfin sa perruque de queue et ses lentilles de contact. Puis il déclama à sa belle :

"Vois la malédiction qui m'afflige et me tue
Vois, ô chère tarte, comme je suis abattu !
Vois cet arc-en-ciel qui dans mon corps a pris place
Vois et comprends que mon âme puisse être lasse."


La tarte le regarda alors et se demanda si elle devait le repeindre comme sa antre. Certes, elle était décoratrice d'intérieur mais elle avait plusieurs cordes à son arc. En effet, la tarte avait aussi une formation de coiffeuse professionnelle. Et puis bon, des cheveux ou des plumes, c'est pareil non ? La teinture et la peinture, c'est presque pareil aussi, non ? Elle alla donc chercher ses pots de peinture et de ses petits abricots musclés, elle commença à repeindre le griffon. Mais après plusieurs heures de travail acharné, son pelage était, comment dire, encore plus bariolé qu'avant. La tarte recula d'un pas et contempla son œuvre. C'était toujours mieux que le rose, mais elle était triste de n'avoir pas réussi à concrétiser tous les espoirs placés en elle. Ainsi, lorsque le griffon impatient vint se planter devant le miroir et se vit, horreur vivante, dégoulinante de peinture jaune, rouge, bleue et violette sur son bec. Et là, sa seule réaction fut d'éclater de rire, tellement fort qu'il ne pouvait plus s'arrêter. Il découvrait le véritable sens des vers qu'il avait prononcé un peu plus tôt : autant avant, il ressemblait à une barbe-à-papa chevelue, autant maintenant, il ressemblait à un nyangriffon coiffé avec des mines anti-char ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reine des Elfes
Eni
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Sylmarinn / Leym
lien vers GdC
Indisponible pour RP !
Absente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Jeu 27 Juin - 20:23

Il était une fois un griffon, mais pas un griffon ordinaire : le pauvre était tout rose. Aussi, il s'habillait tous les jours avec une combinaison couleur crème pour paraître normal et pouvoir danser la macarena avec tous ses amis les chimères et les centaures. Il connaissait aussi une très jolie tarte à l'abricot qui était malheureusement très peu causante. Il l'avait rencontrée dans un arbre à saucisse, tout près de l'habitat des sirènes volantes, et leur première rencontre avait marqué sa mémoire car la tarte semblait si heureuse dans les branches de cet arbre à saucisses ! Il lui avait donc adressé la parole timidement, en ces termes :

"Si votre fruitage se rapporte à votre pâtage, vous êtes la cerise sur le gâteau de ce bois charcutier !"


La tarte avait rougi de plaisir peut-être mais ne lui adressa pas le moindre, mot, se contentant de cuire tranquillement. Le griffon la ramena donc chez lui, une très jolie petite maisonnette perchée dans un arbre à l'intérieur d'une caverne. La tarte, qui était décoratrice d'intérieur, s'anima soudain à sa vue et commença à repeindre les murs dans différentes couleurs moins "morbides" à son goût : framboise par ici, citron par là et quelques petites touches de pomme et d'orange pour finir. Autant dire que le résultat était coloré. On aurait dit qu'un arc-en-ciel était passé par là et avait décidé de refaire une salade de fruits. Pour le griffon, cela ressemblait plus à son pire cauchemar et lui rappelait l'horrible couleur de son pelage. Mais peut être qu'elle pourrait redécorer son pelage aussi ! Et c'est ainsi que le griffon se retrouva à se déshabiller pour la tarte. Il ôta son manteau, puis ses chaussettes et enfin sa perruque de queue et ses lentilles de contact. Puis il déclama à sa belle :

"Vois la malédiction qui m'afflige et me tue
Vois, ô chère tarte, comme je suis abattu !
Vois cet arc-en-ciel qui dans mon corps a pris place
Vois et comprends que mon âme puisse être lasse."


La tarte le regarda alors et se demanda si elle devait le repeindre comme sa antre. Certes, elle était décoratrice d'intérieur mais elle avait plusieurs cordes à son arc. En effet, la tarte avait aussi une formation de coiffeuse professionnelle. Et puis bon, des cheveux ou des plumes, c'est pareil non ? La teinture et la peinture, c'est presque pareil aussi, non ? Elle alla donc chercher ses pots de peinture et de ses petits abricots musclés, elle commença à repeindre le griffon. Mais après plusieurs heures de travail acharné, son pelage était, comment dire, encore plus bariolé qu'avant. La tarte recula d'un pas et contempla son œuvre. C'était toujours mieux que le rose, mais elle était triste de n'avoir pas réussi à concrétiser tous les espoirs placés en elle. Ainsi, lorsque le griffon impatient vint se planter devant le miroir et se vit, horreur vivante, dégoulinante de peinture jaune, rouge, bleue et violette sur son bec. Et là, sa seule réaction fut d'éclater de rire, tellement fort qu'il ne pouvait plus s'arrêter. Il découvrait le véritable sens des vers qu'il avait prononcé un peu plus tôt : autant avant, il ressemblait à une barbe-à-papa chevelue, autant maintenant, il ressemblait à un nyangriffon coiffé avec des mines anti-char. Il s'aperçut alors que, pour la première fois depuis sa naissance, il avait ri devant son reflet. C'est grâce à cela...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Ven 28 Juin - 10:21

Il était une fois un griffon, mais pas un griffon ordinaire : le pauvre était tout rose. Aussi, il s'habillait tous les jours avec une combinaison couleur crème pour paraître normal et pouvoir danser la macarena avec tous ses amis les chimères et les centaures. Il connaissait aussi une très jolie tarte à l'abricot qui était malheureusement très peu causante. Il l'avait rencontrée dans un arbre à saucisse, tout près de l'habitat des sirènes volantes, et leur première rencontre avait marqué sa mémoire car la tarte semblait si heureuse dans les branches de cet arbre à saucisses ! Il lui avait donc adressé la parole timidement, en ces termes :

"Si votre fruitage se rapporte à votre pâtage, vous êtes la cerise sur le gâteau de ce bois charcutier !"

La tarte avait rougi de plaisir peut-être mais ne lui adressa pas le moindre, mot, se contentant de cuire tranquillement. Le griffon la ramena donc chez lui, une très jolie petite maisonnette perchée dans un arbre à l'intérieur d'une caverne. La tarte, qui était décoratrice d'intérieur, s'anima soudain à sa vue et commença à repeindre les murs dans différentes couleurs moins "morbides" à son goût : framboise par ici, citron par là et quelques petites touches de pomme et d'orange pour finir. Autant dire que le résultat était coloré. On aurait dit qu'un arc-en-ciel était passé par là et avait décidé de refaire une salade de fruits. Pour le griffon, cela ressemblait plus à son pire cauchemar et lui rappelait l'horrible couleur de son pelage. Mais peut être qu'elle pourrait redécorer son pelage aussi ! Et c'est ainsi que le griffon se retrouva à se déshabiller pour la tarte. Il ôta son manteau, puis ses chaussettes et enfin sa perruque de queue et ses lentilles de contact. Puis il déclama à sa belle :

"Vois la malédiction qui m'afflige et me tue
Vois, ô chère tarte, comme je suis abattu !
Vois cet arc-en-ciel qui dans mon corps a pris place
Vois et comprends que mon âme puisse être lasse."


La tarte le regarda alors et se demanda si elle devait le repeindre comme sa antre. Certes, elle était décoratrice d'intérieur mais elle avait plusieurs cordes à son arc. En effet, la tarte avait aussi une formation de coiffeuse professionnelle. Et puis bon, des cheveux ou des plumes, c'est pareil non ? La teinture et la peinture, c'est presque pareil aussi, non ? Elle alla donc chercher ses pots de peinture et de ses petits abricots musclés, elle commença à repeindre le griffon. Mais après plusieurs heures de travail acharné, son pelage était, comment dire, encore plus bariolé qu'avant. La tarte recula d'un pas et contempla son œuvre. C'était toujours mieux que le rose, mais elle était triste de n'avoir pas réussi à concrétiser tous les espoirs placés en elle. Ainsi, lorsque le griffon impatient vint se planter devant le miroir et se vit, horreur vivante, dégoulinante de peinture jaune, rouge, bleue et violette sur son bec. Et là, sa seule réaction fut d'éclater de rire, tellement fort qu'il ne pouvait plus s'arrêter. Il découvrait le véritable sens des vers qu'il avait prononcé un peu plus tôt : autant avant, il ressemblait à une barbe-à-papa chevelue, autant maintenant, il ressemblait à un nyangriffon coiffé avec des mines anti-char. Il s'aperçut alors que, pour la première fois depuis sa naissance, il avait ri devant son reflet. C'est grâce à cela qu'il pu sortir sans mettre son déguisement, le jour du carnaval des griffons ...

[Vous voulez qu'on en commence une autre nouvelle ?]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reine des Elfes
Eni
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Sylmarinn / Leym
lien vers GdC
Indisponible pour RP !
Absente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mar 2 Juil - 22:50

Il était une fois un griffon, mais pas un griffon ordinaire : le pauvre était tout rose. Aussi, il s'habillait tous les jours avec une combinaison couleur crème pour paraître normal et pouvoir danser la macarena avec tous ses amis les chimères et les centaures. Il connaissait aussi une très jolie tarte à l'abricot qui était malheureusement très peu causante. Il l'avait rencontrée dans un arbre à saucisse, tout près de l'habitat des sirènes volantes, et leur première rencontre avait marqué sa mémoire car la tarte semblait si heureuse dans les branches de cet arbre à saucisses ! Il lui avait donc adressé la parole timidement, en ces termes :

"Si votre fruitage se rapporte à votre pâtage, vous êtes la cerise sur le gâteau de ce bois charcutier !"


La tarte avait rougi de plaisir peut-être mais ne lui adressa pas le moindre, mot, se contentant de cuire tranquillement. Le griffon la ramena donc chez lui, une très jolie petite maisonnette perchée dans un arbre à l'intérieur d'une caverne. La tarte, qui était décoratrice d'intérieur, s'anima soudain à sa vue et commença à repeindre les murs dans différentes couleurs moins "morbides" à son goût : framboise par ici, citron par là et quelques petites touches de pomme et d'orange pour finir. Autant dire que le résultat était coloré. On aurait dit qu'un arc-en-ciel était passé par là et avait décidé de refaire une salade de fruits. Pour le griffon, cela ressemblait plus à son pire cauchemar et lui rappelait l'horrible couleur de son pelage. Mais peut être qu'elle pourrait redécorer son pelage aussi ! Et c'est ainsi que le griffon se retrouva à se déshabiller pour la tarte. Il ôta son manteau, puis ses chaussettes et enfin sa perruque de queue et ses lentilles de contact. Puis il déclama à sa belle :

"Vois la malédiction qui m'afflige et me tue
Vois, ô chère tarte, comme je suis abattu !
Vois cet arc-en-ciel qui dans mon corps a pris place
Vois et comprends que mon âme puisse être lasse."


La tarte le regarda alors et se demanda si elle devait le repeindre comme sa antre. Certes, elle était décoratrice d'intérieur mais elle avait plusieurs cordes à son arc. En effet, la tarte avait aussi une formation de coiffeuse professionnelle. Et puis bon, des cheveux ou des plumes, c'est pareil non ? La teinture et la peinture, c'est presque pareil aussi, non ? Elle alla donc chercher ses pots de peinture et de ses petits abricots musclés, elle commença à repeindre le griffon. Mais après plusieurs heures de travail acharné, son pelage était, comment dire, encore plus bariolé qu'avant. La tarte recula d'un pas et contempla son œuvre. C'était toujours mieux que le rose, mais elle était triste de n'avoir pas réussi à concrétiser tous les espoirs placés en elle. Ainsi, lorsque le griffon impatient vint se planter devant le miroir et se vit, horreur vivante, dégoulinante de peinture jaune, rouge, bleue et violette sur son bec. Et là, sa seule réaction fut d'éclater de rire, tellement fort qu'il ne pouvait plus s'arrêter. Il découvrait le véritable sens des vers qu'il avait prononcé un peu plus tôt : autant avant, il ressemblait à une barbe-à-papa chevelue, autant maintenant, il ressemblait à un nyangriffon coiffé avec des mines anti-char. Il s'aperçut alors que, pour la première fois depuis sa naissance, il avait ri devant son reflet. C'est grâce à cela qu'il put sortir sans mettre son déguisement, le jour du carnaval des griffons, et qu'il fut en prime félicité pour le choix de son déguisement. Il ne s'était jamais senti aussi libre et heureux. Une nouvelle vie commençait...


J'en mets une nouvelle on commence à être à court je pense :

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eira
May
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Compte principal
RP ? Contacter par MP
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mar 2 Juil - 23:20

Oh la jolie nouvelle que voilà. Je sais pas ce qu'on a avec les griffons, nous en ce moment ^^.

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car ...

_________________
May Attack !:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reine des Elfes
Eni
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Sylmarinn / Leym
lien vers GdC
Indisponible pour RP !
Absente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mer 3 Juil - 11:44

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mer 3 Juil - 12:32

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Compte PNJ
Messages :
61
0
Gestion des comptes :
DC fantôme d'Esperance
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mar 9 Juil - 13:59

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Dim 14 Juil - 17:52

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mar 16 Juil - 14:38

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mar 16 Juil - 16:56

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l'occurence- et le balança sur le mouton. Mais ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mer 17 Juil - 20:46

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l'occurence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Jeu 18 Juil - 12:33

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Compte PNJ
Messages :
61
0
Gestion des comptes :
DC fantôme d'Esperance
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Ven 19 Juil - 14:21

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Ven 19 Juil - 16:44

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reine des Elfes
Eni
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Sylmarinn / Leym
lien vers GdC
Indisponible pour RP !
Absente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Dim 28 Juil - 0:08

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Sam 10 Aoû - 21:21

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste (Donjon de Naheulbeuk !) ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Compte PNJ
Messages :
61
0
Gestion des comptes :
DC fantôme d'Esperance
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mer 18 Sep - 12:47

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud pour chercher des coquelicots blancs. Mais elle avait beau cherché, tous ceux qu'elle croisait et qui la saluaient de la main étaient ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reine des Elfes
Eni
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Sylmarinn / Leym
lien vers GdC
Indisponible pour RP !
Absente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Mer 18 Sep - 22:17

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud pour chercher des coquelicots blancs. Mais elle avait beau chercher, tous ceux qu'elle croisait et qui la saluaient de la main étaient soit des géraniums verts, soit des jonquilles bleues. C'est donc frustrée et la tête pleine de questions qu'elle se débrouilla pour...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Jeu 19 Sep - 19:07

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."


Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud pour chercher des coquelicots blancs. Mais elle avait beau chercher, tous ceux qu'elle croisait et qui la saluaient de la main étaient soit des géraniums verts, soit des jonquilles bleues. C'est donc frustrée et la tête pleine de questions qu'elle se débrouilla pour retrouver la route du Nord en suivant le Sud. C'est pas simple mais pour qui sait s'y prendre on peut y arriver ! Il suffit juste de faire demi-tour en fait. Elle continua donc et croisa ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reine des Elfes
Eni
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Sylmarinn / Leym
lien vers GdC
Indisponible pour RP !
Absente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Jeu 19 Sep - 22:22

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud pour chercher des coquelicots blancs. Mais elle avait beau chercher, tous ceux qu'elle croisait et qui la saluaient de la main étaient soit des géraniums verts, soit des jonquilles bleues. C'est donc frustrée et la tête pleine de questions qu'elle se débrouilla pour retrouver la route du Nord en suivant le Sud. C'est pas simple mais pour qui sait s'y prendre on peut y arriver ! Il suffit juste de faire demi-tour en fait. Elle continua donc et croisa un arbuste. Grâce à ses dons d'Elfe, elle entra en communication avec lui pour savoir s'il avait vu son foulard passer et...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Présidente
Salomé
Messages :
776
Liëtar ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Aesa, Espérance
En recherche de lien
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Dim 22 Sep - 20:09

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud pour chercher des coquelicots blancs. Mais elle avait beau chercher, tous ceux qu'elle croisait et qui la saluaient de la main étaient soit des géraniums verts, soit des jonquilles bleues. C'est donc frustrée et la tête pleine de questions qu'elle se débrouilla pour retrouver la route du Nord en suivant le Sud. C'est pas simple mais pour qui sait s'y prendre on peut y arriver ! Il suffit juste de faire demi-tour en fait. Elle continua donc et croisa un arbuste. Grâce à ses dons d'Elfe, elle entra en communication avec lui pour savoir s'il avait vu son foulard passer et apprit qu'il avait vu une colonie de coquelicots se balader avec des baluchons un peu plus tôt. Ni une ni deux ...

[On dit de la merde quand même xD]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reine des Elfes
Eni
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Sylmarinn / Leym
lien vers GdC
Indisponible pour RP !
Absente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Sam 22 Mar - 15:36

[Remontaaaage 8D]

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud pour chercher des coquelicots blancs. Mais elle avait beau chercher, tous ceux qu'elle croisait et qui la saluaient de la main étaient soit des géraniums verts, soit des jonquilles bleues. C'est donc frustrée et la tête pleine de questions qu'elle se débrouilla pour retrouver la route du Nord en suivant le Sud. C'est pas simple mais pour qui sait s'y prendre on peut y arriver ! Il suffit juste de faire demi-tour en fait. Elle continua donc et croisa un arbuste. Grâce à ses dons d'Elfe, elle entra en communication avec lui pour savoir s'il avait vu son foulard passer et apprit qu'il avait vu une colonie de coquelicots se balader avec des baluchons un peu plus tôt. Ni une ni deux, elle saisit sa loupe magique pour repérer leurs traces et...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eira
May
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Compte principal
RP ? Contacter par MP
Présente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Sam 22 Mar - 18:53


C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud pour chercher des coquelicots blancs. Mais elle avait beau chercher, tous ceux qu'elle croisait et qui la saluaient de la main étaient soit des géraniums verts, soit des jonquilles bleues. C'est donc frustrée et la tête pleine de questions qu'elle se débrouilla pour retrouver la route du Nord en suivant le Sud. C'est pas simple mais pour qui sait s'y prendre on peut y arriver ! Il suffit juste de faire demi-tour en fait. Elle continua donc et croisa un arbuste. Grâce à ses dons d'Elfe, elle entra en communication avec lui pour savoir s'il avait vu son foulard passer et apprit qu'il avait vu une colonie de coquelicots se balader avec des baluchons un peu plus tôt. Ni une ni deux, elle saisit sa loupe magique pour repérer leurs traces et s'emplafonna une branche basse qui avait la drôle d'idée de se trouver à hauteur de sa tête ! Il faut dire qu'à force de scruter le sol avec attention, elle en avait oublié de regarder devant elle, tout simplement.

C'est ainsi qu'énervée et le front rouge, elle se redressa et vit avec étonnement...

_________________
May Attack !:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reine des Elfes
Eni
Messages :
632
Neutre ♦ Points :
0
Gestion des comptes :
Sylmarinn / Leym
lien vers GdC
Indisponible pour RP !
Absente
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin Sam 22 Mar - 20:46

C'était un beau matin d'hiver et un chien aboyait au loin tandis qu'Estel Vertefeuille, fille de Vertefeuille Vertefeuille, parcourait la lande aride. Seul un pin rachitique poussait sur l'horizon, à sa gauche. Et encore, elle ne l’apercevait que grâce à sa vision d'Elfe. Elle aurait d'ailleurs préféré éviter cette vision car le paysage lui était des plus désagréables ; elle qui ne se sentait bien qu'au milieu des arbres... Qu'est-ce qui lui avait pris de venir ici, au le sol rocailleux s'étendait à perte de vue ? Peut-être était-ce parce que son père lui avait raconté ses nombreuses aventures au cours desquelles il avait vaincu tant d'ennemis méchants tout seul !

Estel ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait de cette endroit, mais en tout cas, elle ne s'attendait pas vraiment à voir apparaître un mouton arc-en-ciel qui lui vola son écharpe et commença à la dévorer. Ni une, ni deux, elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main -un chat en l’occurrence- et le balança sur le mouton. Mais Estel n'avait pas prévu que le chat et le mouton arc-en-ciel tomberaient amoureux et partiraient tous les deux avec son écharpe. Comment pouvaient-ils lui faire ça à elle ? Une si belle écharpe ! Il lui fallait la récupérer à tout prix. L'Elfe récupéra ses affaires et alla voir le vieux sage, afin qu'il la guide pour son voyage. Sauf que qui dit "sage" dit bien évidemment "prophétie". Le vieux rabougri se mit à chanter en sautant à pieds joins autour du feu :

"Pars en suivant les traces laissées dans le sable,
Pars vers le Nord à la poursuite du foulard.
Utilisant coquelicots au teint blafard
A ton but tu toucheras, sous un vieil érable."

Là-dessus, le vieillard lui fourra dans les mains quelque chose enroulé dans du jambon et la mit à la porte. Estel haussa les épaules : elle était sensée en faire quoi ? En trouver onze autre et les donner à un gnome unijambiste ? Il avait dit quoi déjà ? Ah oui ! Partir vers le Nord ! Ni une, ni deux, Estel mit le cap vers le Sud pour chercher des coquelicots blancs. Mais elle avait beau chercher, tous ceux qu'elle croisait et qui la saluaient de la main étaient soit des géraniums verts, soit des jonquilles bleues. C'est donc frustrée et la tête pleine de questions qu'elle se débrouilla pour retrouver la route du Nord en suivant le Sud. C'est pas simple mais pour qui sait s'y prendre on peut y arriver ! Il suffit juste de faire demi-tour en fait. Elle continua donc et croisa un arbuste. Grâce à ses dons d'Elfe, elle entra en communication avec lui pour savoir s'il avait vu son foulard passer et apprit qu'il avait vu une colonie de coquelicots se balader avec des baluchons un peu plus tôt. Ni une ni deux, elle saisit sa loupe magique pour repérer leurs traces et s'emplafonna une branche basse qui avait la drôle d'idée de se trouver à hauteur de sa tête ! Il faut dire qu'à force de scruter le sol avec attention, elle en avait oublié de regarder devant elle, tout simplement.

C'est ainsi qu'énervée et le front rouge, elle se redressa et vit avec étonnement une véritable marée de coquelicots blancs, baluchon sur l'épaule, dansant chacun une valse avec ce qui ressemblait à des doubles maléfiques de son écharpe perdue. Bien, c'était très clair : il suffisait donc qu'elle...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin

Revenir en haut Aller en bas
L'histoire sans fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» L'histoire sans fin
» Histoire sans queue ni tête
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» L'histoire sans fin...
» L'histoire sans queue ni tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Telhessia :: Au cœur de l'action :: Flood-